Booster le système immunitaire

Booster son système immunitaire

Partager l'article
  • 23
  •  
  •   
  •   
  •  
    23
    Partages

Masque et confinement, ok. Tout a déjà été dit et c’est la priorité. Mais ces mesures nécessaires peuvent aussi être complétées par des actions qui peuvent avoir leur importance.

Le renforcement du système immunitaire est aussi une priorité. Je vous fais part ci-dessous de quelques-unes de mes habitudes et d’autres trucs glanés ça et là.

Booster le système immunitaire, ça peut pas faire de mal !

L’extrait de pépin de pamplemousse

Cela fait plusieurs années que ce petit flacon constitue à peu près toute ma pharmacie pour l’hiver. On l’appelle l’antibiotique naturel, mais c’est bien plus que ça. C’est extrêmement efficace. Dès que je sens un mal de gorge naissant ou des picotements dans le nez annonçant un rhume, hop ! Quelques gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse et l’attaque est enrayée net.

Mais ce qui est aussi très intéressant, c’est que ça peut être également pris de façon préventive pour renforcer le système immunitaire.

Il semblerait que toutes les marques ne se valent pas. Pour ma part, lorsque j’étais en France, j’achetais en Biocoop du Grapex, et c’était très efficace.

Attention cependant, ce produit n’est pas recommandé pour les femmes enceintes celles qui allaitent et pour certaines personnes sous traitement (à vérifier avec votre médecin).

L’échinacée

C’est une plante utilisée en phytothérapie pour booster le système immunitaire. Elle est particulièrement efficace pour prévenir et traiter les infections des voies respiratoires et les infections grippales. Elle ne doit cependant pas être utilisée plus de trois semaines consécutives, ni être utilisée par des personnes souffrant de maladies auto-immunes ou de maladies évolutives.

Prendre soin de sa flore intestinale

Bon, c’est sûr qu’il vaudrait mieux s’en être préoccupé il y a quelques semaines, mais il n’est jamais trop tard pour bien faire ! 🙂

Notre intestin abrite des milliards de microbes qui forment notre flore intestinale. Lorsque celle-ci est équilibrée, elle nous aide non seulement à bien digérer mais assure également un rôle important dans notre système immunitaire. Certaines études mettent même en lumière le lien entre maladies mentales (dépression notamment) et microbiote intestinal, mais ça c’est encore une autre histoire…

Pour prendre soin de sa flore intestinale, vous pouvez acheter des probiotiques en pharmacie ou les faire vous-même. Comme je suis partisane des choses les plus naturelles possibles, j’ai opté pour le kéfir.

Le kéfir

C’est plein de probiotiques, c’est naturel et en plus c’est bon. J’en ai toujours à la maison. L’hiver, ce sera du kéfir de lait, l’été, ce sera plutôt du kéfir de fruits. Vous pouvez l’acheter tout fait, mais ça peut vous revenir cher, surtout si vous avez une famille. Sinon, vous pouvez acheter les graines de kéfir (celles de lait et celles de fruits sont différentes) et le faire vous-même. Je vous propose d’aller visiter le site www.nicrunicuit.com qui est une mine pour tout ce qui concerne les aliments fermentés. Ici, vous apprendrez comment faire du kéfir de lait et ici comment faire du kéfir de fruit.

La kombucha

D’autres optent pour la kombucha. J’ai goutté et n’en suis pas très fan. Je l’ai trouvé trop sucrée, par rapport au kéfir de fruits. Mais vous pouvez également trouver la recette de la kombucha sur le même site. 

La méditation

Enfin, n’oubliez pas que le stress réduit nos défenses immunitaires. Si vous n’avez pas la possibilité de sortir, essayez de profiter de ce temps de repos forcé pour vous mettre à la méditation, l’arme antistress par excellence. Et non seulement la méditation réduit le stress, mais des études ont également démontré qu’elle renforçait le système immunitaire.

La méthode Wim Hof

Pour terminer avec le système immunitaire, je vous invite à regarder cette vidéo sur Wim Hof qui a mis au point une méthode pour booster son système immunitaire à base de froid (très très froid) et de techniques respiratoires. C’est édifiant !

Inhalation ? Oui mais sous certaines conditions

Un article paru sur le blog de Mediapart, publié par le Dr Pierre-Jacques Raybaud, Médecin- CES d’immunologie générale, fait part de l’intérêt de l’inhalation d’air chaud humide sous certaines conditions, c’est-à-dire à des températures supérieures ou égales à 56°.

Il propose “un protocole qui réduirait, faute de la détruire à 100%, la charge virale de toutes les particules virales déposées surtout dans la sphère ORL”.

Je vous invite à lire l’article, notamment le protocole, qui est à peu près à la moitié de l’article, et la fiche récapitulative des mesures à mettre en place, à la fin de l’article.

Bon courage et que la force soit avec vous !

 

Crédit photos
Image par mohamed Hassan de Pixabay


Partager l'article
  • 23
  •  
  •   
  •   
  •  
    23
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *